Dénia.com
Rechercher

Mazón répond à la Generalitat considérant l'annonce du tram de Dénia à Gandia comme une "moquerie"

01 juin 2022 - 12: 24

Le président de la Diputación de Alicante, Carlos Mazón, a exprimé aujourd'hui sa perplexité face à l'annonce du Consell de mettre en service le futur tramway Dénia-Gandia d'ici 7 ans, "une moquerie pour les habitants d'Alicante et les Valenciens, compte tenu de Il se rend compte que pendant toutes ces années rien n'a été fait à ce sujet », a-t-il commenté.

"Après des années au cours desquelles la Generalitat Valenciana n'a pas réclamé au gouvernement espagnol l'exécution du train côtier, elle promet maintenant cette ligne pendant sept ans", a reproché Mazón, pour qui cet horizon temporel est "une moquerie" et "témoigne que la Generalitat Valenciana est toujours à l'écoute des besoins et des demandes des citoyens".

Le président de la Diputación de Alicante a annoncé en mai dernier son intention de promouvoir et de développer une étude de faisabilité concernant l'exécution de cette ligne dans le but de joindre le nord de la province d'Alicante au sud de la province de Valence , un engagement qu'il étendue à son homologue du Conseil provincial de Valence, Toni Gaspar.

«Le gouvernement espagnol et la Generalitat Valenciana n'ont pas respecté les Valenciens, ils n'ont rien fait à ce sujet depuis trop longtemps et maintenant le Consell propose un projet qui devra attendre encore sept ans. C'est un non-sens", a reproché Mazón, qui a également prôné "l'association des synergies et la promotion de la collaboration public-privé afin d'accélérer les délais et d'obtenir une exécution plus rapide et plus rentable".

La connexion Dénia-Gandia "est une infrastructure que nous devons mettre en œuvre de toute urgence et efficacement, en appliquant des mécanismes de coopération qui facilitent sa viabilité, car nous parlons d'une zone extrêmement rentable, à haute fréquence et à vocation routière, non seulement en été , mais tout au long de l'année », a-t-il souligné.

Commentaire 1
  1. José Luis dit:

    Bien sûr, les élections approchent, et il y a beaucoup à promettre jusqu'à ce qu'ils soient élus, une fois installés dans le fauteuil, le projet retourne dans le tiroir des souvenirs, d'ici quatre ans. Ils nous traitent comme des sous-normaux, ils se moquent de nous, et un parti ou un autre n'a pas d'importance, ils se foutent des gens, c'est qu'ils ne méritent pas notre vote, le code de la route serait supprimé par l'autoroute , mais ça leur apporte de la fraîcheur Ce qu'ils veulent, c'est s'asseoir, et continuer à sucer depuis le bateau, honte à eux.


37.861
4.432
12.913
2.440