Dénia.com
Rechercher

La police de Dénia emmène en prison deux jeunes qui possédaient une importante plantation de marijuana après une poursuite de carrière

03 de janvier de 2021 - 10: 08

Des agents de la police nationale du poste de police de Dénia ont arrêté deux personnes et ont démantelé une importante plantation de marijuana connue sous le nom de "indoor" car elles se trouvent à l'intérieur des maisons ou, comme dans ce cas, à l'intérieur d'un chalet situé dans le hameau de Jesús Pobre (Dénia).

Les enquêtes policières ont débuté il y a deux mois en raison des soupçons qu'une maison unifamiliale située dans le district susmentionné pourrait être utilisée par plusieurs personnes pour cultiver de la marijuana, obtenant ainsi des avantages importants.

Plusieurs circonstances confirmaient aux enquêteurs que leurs premiers soupçons n'étaient pas infondés, peu de mouvement dans la maison qui avait été louée pour vivre, volets fermés, un grand nombre de climatiseurs fonctionnant toute la journée, ainsi que plusieurs pièces éclairées de la maison jour et nuit.

Grâce à la surveillance et au suivi discret, les agents ont pu identifier les deux résidents du domicile. Ils ont également vérifié que le logement était frauduleusement raccordé au réseau électrique et que le contrat de location-logement, qui s'élevait à près de 2.000 XNUMX euros par mois, avait été signé avec des documents prétendument faux.

Avec toutes les informations recueillies, les policiers de la brigade de police judiciaire de Dénia ont réalisé un dispositif spécial auquel ont participé des agents de l'unité de prévention et de réaction du poste de police de Benidorm et dans lequel ils ont détenu les deux responsables présumés de la plantation. et ils ont mené une recherche à l'intérieur du bâtiment pour localiser 82 kilos de marijuana récemment récoltée, en plus de nombreux matériaux utilisés pour l'exploitation de la plantation.

L'un des détenus, après avoir remarqué la présence de la police, a tenté de fuir en courant et a tenté de se cacher dans une pharmacie où, finalement, il a réussi à être localisé et détenu après avoir eu une lutte avec les agents, causant des dommages à l'établissement.

Les détenus, âgés de 24 et 30 ans, ont été inculpés d'un crime contre la santé publique, en plus de falsification documentaire, d'usurpation de l'état civil, d'attaque par un agent de l'autorité, de dommages et intérêts et ont été mis à la disposition du tribunal d'instruction de Dénia qui a décrété l'entrée des deux en prison.

Commentaires 2
  1. Pedro Illa dit:

    Je sais que la marijuana est illégale, mais est-il moralement correct de détruire 80 kg de médicaments naturels qui agissent contre la douleur et l'anxiété? Qui est le criminel ici dans un contexte humain?

    • Gabi dit:

      Comme alternative aux antidépresseurs et au vaccin, Pfizer est censé nous garder en bonne santé. D'une certaine manière, les sociétés pharmaceutiques utilisent la police pour satisfaire leurs actionnaires.


36.640
4.281
11.046
2.130