Dénia.com
Rechercher

`` La loi et la justice '', la mise en scène d'une voisine de Dénia qui vit avec son squat

22 décembre 2020 - 00: 43

Eulalia (Lali) Parra, propriétaire de la maison occupée et trois autres acteurs, ont dénoncé, à travers une mise en scène la situation de okupación qui vit dans sa propre maison.

Le juge, la justice et la loi, représentés par des personnes, ont été les protagonistes d'une performance réalisée dans le but de mettre le squatter mal à l'aise et de faire appel aux citoyens de la situation compliquée que traverse Parra depuis près d'un an.

Tout a commencé en septembre 2019 lorsque Lali a loué la partie inférieure de sa maison à un homme. "au début tout était correct, amical, bon comportement, mais au fil des mois le locataire a commencé à causer des ennuis, des insultes à moi et à ma famille et à partir de février 2020 les retards de paiement ont commencé ".

A partir de ce moment, selon le propriétaire de la maison, c'est un échange de plaintes entre avocats qui n'a débouché sur aucune solution. La seule réponse reçue était que la loi le protégeait et pouvait durer jusqu'à 5 ans.

Mais le problème s'est compliqué après l'accouchement, "Avec le retour à la normalité, soudain un jour, je vois qu'un ami du locataire accède à la maison avec une clé, ainsi qu'avec son véhicule, bien que cela n'ait pas été convenu". Parra essaie de trouver une explication mais rien; alors il choisit de changer la serrure, mais l'ami (maintenant squatter) saute la clôture et accepte quand même.

Au mois de juillet de ce 2020, le locataire, un homme à qui Eulalia a loué la maison, décède et l'ami, qui a passé la nuit dans la maison sans l'autorisation du propriétaire, reste pour y vivre sans payer de frais ni de mensualités, fait auquel Elle a refusé.

À ce jour, Parra a perdu plus de 5.000 XNUMX euros entre les dépenses occasionnées par le locataire et les procédures judiciaires qu'il a engagées. Et est-ce que Lali est en attente de procès. En janvier prochain, le procès se déroulera par voie pénale, bien que ce soit par procédure civile pour que l'expulsion soit imminente.

De même, Eulalia a indiqué que son objectif n'est pas de lui faire du mal mais de se battre pour qu'il quitte la maison, bien que les derniers mots qu'elle ait eu avec lui étaient qu'elle le ferait sur ordre d'un juge.

Laisser un commentaire

    36.634
    4.281
    11.045
    2.120