Dénia.com
Rechercher

Trois détenus à Dénia, des parties illégales démantelées et 28 sanctions pour avoir enfreint la réglementation COVID en un week-end

18 de janvier de 2021 - 14: 10

Les agents de la police nationale de Dénia intensifient les contrôles pendant le week-end pour se conformer aux restrictions établies par la Generalitat Valenciana pour empêcher l'expansion du COVID-19.

En raison de la situation de crise sanitaire causée par le COVID-19 et suite à l'application de la réglementation établie par rapport aux limitations édictées par le gouvernement valencien, divers contrôles ont été effectués tout au long du week-end depuis la ville de Dénia. et un dispositif de sécurité complet a été déployé dans différentes zones et accès à la commune dans le but de continuer à respecter les mesures sanitaires établies.

Trois détenus, des parties illégales et 28 actes de sanction pour avoir enfreint la réglementation COVID

À la suite des différentes actions menées, les agents ont imposé un total de 28 actes de sanction pour non-respect des règlements établis et ont dissous deux parties illégales dans les foyers, dans lesquels tous les participants ont été sanctionnés pour ne pas se conformer à la réglementation sur les restrictions pour COVID-19, comme ne pas porter de masque ou enfreindre la distance de sécurité interpersonnelle. Dans l'une des parties démantelées, une personne a été arrêtée pour avoir agressé un agent de l'Autorité qui avait attaqué les agents alors qu'il tentait de quitter la maison et de ne pas être puni, blessant même les policiers qui tentaient de l'empêcher de s'échapper.

Le détenu de 46 ans a été mis à la disposition du tribunal d'instruction de la garde de la ville de Dénia.

Lors d'une autre action policière, deux mineurs qui se trouvaient avec d'autres jeunes dans un parc public ont été arrêtés en train de fabriquer une bouteille en dehors des heures autorisées. Lorsqu'ils ont été interceptés par les agents et interrogés sur la raison de la rupture du couvre-feu, les deux mineurs les ont attaqués à coups de bousculade et de gifles. Après ce comportement violent, ils ont été arrêtés et accusés d'un crime présumé d'attaque contre un agent de l'Autorité.

La Police nationale continue de prendre des mesures de contrôle et de surveillance punissant ceux qui ne respectent pas la réglementation

Après le rebond de la pandémie, les agents continuent d'intensifier les mesures pour vérifier que le couvre-feu fixé à 22 heures est respecté, sanctionnant les attitudes inciviles et clandestines des citoyens qui ne respectent pas les restrictions et les réglementations spécifiques pour COVID-19, poursuivant les contrôles et la surveillance pour éviter les groupes de jeunes qui se rassemblent dans les parcs publics pour effectuer des bouteilles et des fêtes illégales dans les maisons.

Commentaires 2
  1. Antonio Raymond dit:

    Et il y aura plus de fêtes et plus de gens sortiront. Cette pandomima ne tient plus

  2. Tomas Alonso dit:

    Excellente performance de la police. C'est la seule option contre ceux qui ignorent. Cette foule doit aller en prison. Comme ceux qui ont encouragé et piraté des groupes qui dénonçaient cette émeute. Criminels et scélérats. Ils tomberont déjà. Celui qui vit par l'épée mourra par l'épée. Les tribunaux vont bientôt démarrer.


36.640
4.281
11.045
2.130