Dénia.com
Rechercher

Opinion María Mut (PP): «L'état de Dénia n'est pas bon»

17 juin 2022 - 10: 39

Entre tant de fanfare, tant d'annonce et tant d'opérette, vous avez réussi à faire regarder ailleurs de nombreux citoyens ces dernières années, mais maintenant ils voient la réalité, et la réalité est que puisque vous gouvernez à la majorité absolue, vous avez imposé et commandé la seule façon de traiter avec la gestion municipale. Et c'est une catastrophe.

C'est le gouvernement de la mauvaise gestion, du cafouillage, de l'absence d'empathie avec les citoyens, de l'absence totale de scrupules. Vous croyez que sa parole est loi, qu'il fait loi. Mais tout ce qu'ils font, c'est nous conduire au chaos le plus absolu.

Aujourd'hui, une habitante de Dénia, une habitante de Dénia, vit bien pire qu'il y a 7 ans, et cela vous est exclusivement attribuable. Oui, à vous. À la majorité absolue des PSOE de Dénia. Heureusement, ils ont reconsidéré le sujet du plan de structure général et nous allons aller à une nouvelle exposition publique. Sept ans après avoir décidé de refaire tous les travaux réalisés avec la participation réelle de tous les groupes politiques, agents économiques et sociaux, ils n'ont pas encore été en mesure de réaliser un Schéma directeur général, prélude au Schéma général d'urbanisme Planification. Et cela malgré l'embauche de techniciens externes pour cela.

Ah mais oui. Ils le font sur la base de commissions et de sessions plénières extraordinaires (celles que vous aimez tant), rapidement et maintenant, sans aucune explication préalable aux citoyens et aux groupes politiques, enlevant toute l'importance que cette question devrait avoir.

La gestion urbaine est mauvaise. Lent. Exaspérant. Elle nous fait perdre des investissements et Dieu veuille que, grâce à cette exposition publique, elle ne nous coûte pas aussi du mécontentement sous la forme d'ordonnances urbaines. Mais, en revanche, soudain un projet sort dans la presse, celui de la résidence dans l'ancienne usine de Portland, dont nous n'avions aucune nouvelle. Bien qu'il ait un DIC favorable. Et si pour le traitement d'un DIC la signature de la commune est requise, on se demande pourquoi on l'a appris dans la presse. Ce n'est pas que nous ne sommes pas d'accord avec le projet. C'est qu'on ne sait pas et on ne sait pas pourquoi ils ont préféré ne pas informer l'opposition municipale. Eh bien, en fait, c'est votre habitude puisque l'opposition découvre ce que vous décidez par le biais d'un autre média.

Ils vont faire des travaux maintenant. La Glorieta et la Calle Marques de Campo, que personne ne les avait demandés ailleurs. Et compte tenu de son histoire avec la gare routière -sans toilettes maintenant- et avec la place Valgamediós, qui va nous coûter de l'argent supplémentaire en raison de sa mauvaise gestion dans l'exécution des travaux (ce qui s'est également produit dans la section du parking de San Juan), nous tremblons tous à l'idée de ce que sera le nouveau fudge.
Vont-ils faire construire le centre urbain en pleine saison, comme ils l'ont déjà fait avec la rue La Mar malgré les plaintes des commerçants qui sont même venus à cette séance plénière pour leur demander de ne pas le faire alors ? Ou pire encore, peut-il être adjugé normalement ? Car on a déjà vu avec d'autres contrats qu'ils ont dû augmenter les montants de l'appel d'offres pour qu'ils ne soient pas désertés. C'est de la très mauvaise gestion.

Mauvaise gestion des travaux, du temps et de l'argent. Nous sommes dans un contexte d'inflation galopante, dont vous n'êtes certainement pas responsable. Ou oui? Parce qu'il ne leur importait pas d'augmenter les taux et les impôts des citoyens, malgré le fait que nous leur ayons demandé à plusieurs reprises de ne pas le faire. Mais les Dianense paient déjà plus pour les ordures, pour le tarif Mercat, ils ont augmenté la mensualité de la Résidence Santa Lucía… Nous nous en sortons bien. Et cette excuse que c'est la faute du PP parce que vous êtes au pouvoir depuis 7 ans maintenant. Cette excuse est déjà trop éculée et obsolète. Et tout cela quand vous en avez eu assez de dire qu'il n'y aurait aucun changement dans quoi que ce soit, et maintenant vous allez décider cela.

En bref, cela donne le sentiment qu'ils ne ressentent ni ne souffrent, qu'ils sont au-dessus du bien et du mal, et croyez-nous, les citoyens, nous sommes fatigués de leur fausse image de progressisme, et pas seulement nous, les habitants de Dénia ont pénétré eux, et bien, et juste en demandant, ils pourront le vérifier. Alors blâmez l'inflation qui nous affecte tous dans le monde, ils n'en ont pas. Mais de ne rien faire pour tenter de l'atténuer aussi. C'est votre héritage : à un moment où nous ne nous sommes pas encore remis de ce qu'a entraîné le ralentissement économique de la pandémie, où, parce que vous ne l'avez pas voulu, vous n'avez pas voulu réduire le taux d'occupation de la voie publique, vous augmentez tarifs et taxes pour quoi? Pourquoi cela coûte-t-il beaucoup plus cher à tous les Dianenses de joindre les deux bouts ?

Il nous est également de plus en plus difficile de circuler dans la ville. Et cela peut aussi vous être reproché Sans avoir aucun plan de mobilité viable, ils ont décidé unilatéralement et encore une fois par la manière infaillible d'imposer et de commander, supprimer, c'est-à-dire annuler, 600 places de stationnement dans le centre de Dénia. Si difficile. Aucune option. Avec des parkings dissuasifs qui remplissent efficacement leur fonction : ils dissuadent les gens de venir à Dénia. Et cela, pour une ville qui ne parvient pas à désaisonnaliser le tourisme, est un drame. Je ne sais pas s'ils ne s'en rendent pas compte ou s'ils ont vendu leur propre moto de telle manière qu'ils préfèrent ne pas s'en rendre compte.

Ce n'est plus que les habitants des municipalités environnantes ne viennent pas, c'est que les mêmes citoyens de Dénia qui vivent dans la dispersion préfèrent se rendre dans d'autres villes pour mener à bien les procédures en cours et, bien sûr, laisser leur argent dans autres municipalités, qui en veulent à nos commerçants, professionnels et entrepreneurs. Des parkings très dissuasifs, oui. Complètement dissuasif. Nous les avons prévenus que ce n'était pas une bonne idée, et ce n'est toujours pas le cas. Mais ils s'en fichent.

On peut nous dire, compte tenu de tout cela, qu'avez-vous fait pour améliorer les choses ? Puisque vous avez la majorité absolue, et donc que vous avez la responsabilité absolue de ce qui se passe, nous avons fait la seule chose que nous pouvions faire : essayer de vous aider, bien qu'ils aient systématiquement refusé.

Nous avons voté contre tout ce qui signifiait une augmentation des impôts pour les citoyens de Denia parce que nous croyons fermement que ce n'est pas le moment de le faire, surtout quand vous dites que vous avez économisé près de 20 millions. Pensez-vous vraiment que c'est nécessaire ? Nous vous avons contacté à plusieurs reprises pour vous aider à économiser sur les coûts des services publics et à réduire les frais municipaux, et vous avez toujours refusé notre aide.

Nous les avons contactés à plusieurs reprises pour les accompagner si nécessaire, par exemple à Madrid, au ministère des Travaux publics pour faire pression sur tout ce qu'il faut pour que le train tant attendu et maltraité vienne à Denia, et ce qui a ils ont fait ? N'IMPORTE QUEL.

Tous sont de bonnes intentions mais ils ne font aucun pas en avant sur cette question. Et on continue pareil, sans train, sans trenet, sans tram…. Rien de rien. Est-il si difficile de demander un rendez-vous et de mobiliser des groupes politiques et des entités civiques et commerciales si avides de ce moyen de locomotion ? Le gouvernement espagnol est sur leurs gardes, ils devraient avoir du mal à prendre rendez-vous pour connaître l'état de cette question.

Ce consistoire a approuvé à l'unanimité une motion dans laquelle nous soutenions les justes revendications des riverains concernés par la nouvelle réglementation du Littoral. Tous les groupes ont voté pour, mais pour quoi ? Étiez-vous déjà au courant que la même motion allait être renversée dans les Corts et qu'elle allait devenir lettre morte ? Les voisins touchés nous ont tous fait confiance et vous les avez laissés, une fois de plus, abandonnés.

Mais ne vous inquiétez pas, ces voisins savent que le Parti populaire est à leurs côtés et les soutiendra dans tout ce dont ils ont besoin, comme nous le faisons à tous les niveaux municipaux et étatiques.

Nous avons besoin d'agilité dans les procédures administratives, de faciliter les démarches bureaucratiques pour nos voisins, de rendez-vous plus rapides, de résoudre efficacement les problèmes. Arrêtez d'engraisser les effectifs et faites de la gestion un leitmotiv pour que les voisins ne s'emmêlent pas dans des péripéties administratives sans fin.

Savez-vous ce que veulent vos voisins ? Vous êtes-vous assis pour parler avec eux ? les avez-vous entendus? Ah oui oui. Ils ont des réunions de quartier auxquelles de moins en moins de gens vont, car ils réitèrent leurs demandes et vous prenez des notes, mais ils ne résolvent rien du tout. Ils appellent "tennis" ce qui est vraiment "fronton".

Nos voisins veulent que vous fassiez quelque chose alors que le personnel du Xara Occupational Center, encore une fois, n'a pas été payé depuis des mois. Comme eux aussi sont impayés depuis des mois (depuis mars pour être exact), les professeurs de l'École de théâtre (ETC). Nos voisins veulent des rues propres et éclairées, et sans nids-de-poule. Ils veulent des terrains de sport dans des conditions où ils peuvent faire du sport sans craindre de se blesser. vouloir plages dans des conditions depuis Pâques, avec posidonie, mais praticable, respectant l'environnement, mais accessible, notre saison de profiter des plages ne devrait pas commencer le 15 juin ; de la fête populaire, nous proposons une utilisation rationnelle de notre meilleur atout touristique, afin que les utilisateurs qui le souhaitent puissent profiter de nos magnifiques plages à partir de Pâques, puisque notre climat le permet et nous devons travailler pour équilibrer les intérêts touristiques et économiques tout en préservant l'écologie et la durabilité de notre environnement marin et côtier.

Que ne veulent pas nos voisins ? Plus de mots. Plus de documents avec 200 points rédigés dans un bureau par des gens qui dans leur putain de vie ont dû demander une de ces polices qui ne vous laissent pas dormir la nuit. Au lieu de cela, ils veulent de la sécurité, de la transparence, de l'efficacité, une connaissance directe des problèmes au quotidien et des solutions cohérentes.

Les programmes électoraux doivent avancer dans le progrès et la transversalité, ils ne doivent pas être des politiques conçues dans une salle de conseil, ils doivent être conçus avec la participation réelle du voisin du Montgó, du restaurant de la Tourne, du marchand du centre, du résident de Las Marinas. Car ce sont eux qui plus tard subiront ou apprécieront ce qui se fait dans ce Conseil Municipal. Mais tu préfères continuer à être la formation du "je fais semblant d'écouter, mais ensuite j'impose et j'ordonne". Nous non.

Le Parti Populaire donne la priorité aux personnes avant tout, et nous espérons que cette plénière établira une fois de plus l'image fixe de la réalité que nous traversons au niveau local, et nous pensons honnêtement que ce n'est pas ce que nous Dianenses méritons.

Commentaires 4
  1. Pete dit:

    Lady Very : L'apocalypse pour quand ?

  2. Juan Ignacio dit:

    Il est clair que cela ne fonctionne pas, pas même lorsqu'ils sont l'un ou l'autre.
    Ce qui est important, ce ne sont pas les partis qui gouvernent, ce qui est vraiment important, c'est d'améliorer la vie des citoyens et cela ne regarde personne.

  3. IgnacioG dit:

    Denia el poble de «tant se me'n fot»….eh bien, c'est de là que viennent les conséquences.


37.861
4.435
12.913
2.450