Dénia.com
Rechercher

Demain, il y aura une «manifestation pacifique» soutenue par le guérisseur négationniste Josep Pàmies

28 de janvier de 2021 - 11: 07

Les restrictions édictées pour stopper la courbe alarmante du coronavirus, qui dans notre région et commune laisse une incidence supérieure à 1.000 cas pour 100.000 habitants, représentent un coup dur inévitable pour les entreprises. C'est le fameux débat qui nous accompagne depuis près d'un an: sauver la santé ou l'économie. Ce qui ne veut pas dire qu'un équilibre peut être trouvé, ce pour quoi les différents secteurs se battent ces jours-ci.

Les manifestations deviennent une caractéristique régulière du paysage Dianense. Aujourd'hui, les hôteliers sont montés dans leurs voitures pour protester, demain ce sera au tour des hommes d'affaires du secteur de la gym et du sport. Ce dernier le fera à pied, sur la Plaza de la Constitución à 10h30, avec le slogan controversé annonçant «Open or Die».

Mais la polémique de ce mouvement ne reste pas dans cette phrase, mais ils annoncent qu'ils ont le soutien de l'association Dulce Revolución, appartenant au fermier et vulgarisateur des pseudosciences Josep Pàmies. De plus, l'organisation a admis dans ces médias qu'elle maintenait le contact avec le guérisseur que l'accusation avait à l'œil pour répandre sa théorie négationniste. Pàmies a encouragé et dirigé différentes manifestations dans toute l'Espagne ces derniers mois dans lesquelles non seulement des masques de protection n'ont pas été utilisés, mais les participants ont été encouragés à s'embrasser et à s'embrasser pour montrer qu'ils n'ont pas peur du coronavirus.

L'association organisatrice, appelée "United by Necessity", est définie comme "ni de la droite ni de la gauche" et préfère ne pas se positionner sur l'existence du COVID-19 ou sur l'intérêt des vaccins "chacun peut avoir sa propre opinion". C'est un groupe formé pour l'occasion, composé majoritairement d'hommes d'affaires du secteur de la gym et de la vente de rue, mais aussi de quelques hôteliers. Son objectif? Renverser la peur actuelle pour éviter "une pauvreté collective jamais vue depuis la Seconde Guerre mondiale".

Pour y parvenir, en plus de critiquer les restrictions gouvernementales, ils demandent que les personnes vulnérables et à risque restent chez elles "où ils peuvent se sentir plus protégés et en sécurité afin que [les autres] nous pouvons faire avancer l'économie et sauver nos entreprises et notre avenir ". Bien sûr, en même temps, ils affirment que "La solitude tue aussi".

Commentaires 5
  1. Joseph dit:

    Je ne comprends pas pourquoi ils appellent des négationnistes aux personnes qui n'ont pas peur de continuer à vivre ouvertement sans craindre le virus. Ils ne nient pas son existence, ils disent simplement ne pas en avoir peur, c'est très différent. Et bien que chacun fasse ce qu'il veut comme toujours

    • Fosse dit:

      Pourquoi sont-ils appelés négateurs?
      C'est simple, parce que vous vous interrogez, vous enquêtez et vous êtes ouvert à vous chercher et à ne pas vous asseoir et accepter une vision unique des problèmes.

      https://www.elconfidencial.com/alma-corazon-vida/2008-07-16/los-medios-mienten-y-todos-lo-sabemos_653776/

    • poivre dit:

      Mais serviront-ils gratuitement d'eau de Javel?

      • Valentino dit:

        Bonjour pepe, nous ne servons pas de coups de javel, mais nous nous sommes justifiés pour l'abus de mesures envers le secteur de l'hôtellerie. Ils ont justifié que c'est la principale source de contagion sans études pour le justifier, nous affirmons également que malgré toutes les mesures prises depuis l'année dernière, l'effet inverse n'apparaît pas, la situation s'aggrave, nous nous sommes aussi justifiés pour la montée abusive dans le quota d'indépendants et nous avons également protesté contre de nombreuses autres choses que vous auriez découvertes si vous étiez parti Enfin, nous avons clairement indiqué que nous ne sommes pas des négationnistes comme la presse voudrait vous faire croire.
        Soit dit en passant, faire quatre bips dans la voiture dans la rue est bien, mais marcher jusqu'à la mairie et en parler est beaucoup mieux.

  2. poivre dit:

    Si cet homme veut faire quelque chose pour la société, il pourrait faire du bénévolat dans n'importe quelle résidence, hôpital, centre médical et aider au moins à nettoyer. Au lieu de déconner et de générer des idées négatives. Un autre vend des motos histrioniques en quête de notoriété. La même chose pourrait être appliquée au conseiller et aux autres qui profitent du système, puisqu'ils sont vaccinés à l'hôpital pour être nettoyés.


36.640
4.282
11.046
2.130