Dénia.com
Rechercher

La justice déclare le plan de protection du littoral (PATIVEL) nul faute d'étude économique

11 de février de 2021 - 16: 57

Près de trois ans après que la construction sur la côte de la Communauté valencienne a été limitée avec le décret du plan PATIVEL, laissant ainsi de nombreux projets dans les premières lignes de plage dans des zones comme la nôtre, la Cour supérieure de justice de la Comunitat Valenciana l'annule après l'attrait d'une entreprise.

La première section de la chambre contentieuse administrative de la Cour supérieure de justice de la Communauté valencienne (TSJCV) a déclaré le plan d'action territorial de l'infrastructure côtière verte (PATIVEL) de la région nul, car il est contraire à la loi valencienne, approuvé par arrêté du Consell du 4 mai 2018.

L'arrêt, qui fait droit au recours présenté par une entreprise, conclut qu'il n'existe pas dans le dossier administratif, comme l'exige la jurisprudence de la Cour suprême, «Une étude économico-financière qui reflète les coûts de mise en œuvre de PATIVEL et les répercussions économiques que cela entraîne pour les biens affectés et pour les communes qui doivent l'aménager, ni qui prévoit les responsabilités patrimoniales éventuelles que la déclassification du sol entraîne».

De même, comme deuxième motif de nullité, les magistrats soulignent que le projet viole la loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes en n'incluant pas de rapport d'analyse d'impact sur la base du genre, comme l'exige tous les projets réglementaires, y compris les instruments Planification.

Cet argument, selon l'arrêt, peut être extrapolé à l'absence dans le dossier de traitement et d'approbation PATIVEL des rapports requis sur l'impact que l'action peut avoir sur l'enfance, l'adolescence et la famille.

Enfin, la première section de la chambre contentieuse administrative de la TSJCV comprend qu'une autre raison de nullité est le fait que le plan n'a pas fait l'objet d'une véritable évaluation stratégique environnementale et territoriale et omet les différentes alternatives possibles.

"Les conséquences que PATIVEL peut avoir sur la population, la santé humaine, la flore, la faune, la biodiversité, la géodiversité et d'autres facteurs mentionnés ne sont pas analysées"Le tribunal précise dans sa résolution, qui a le vote privé de l'un des magistrats et qui peut faire l'objet d'un appel en cassation devant la Cour suprême.

Commentaires 2
  1. Carol dit:

    Je veux que vous rapprochiez la photo de l'endroit où vous pouvez voir la grue, les arbres et le bâtiment déjà construit de l'autre côté.

    Là, vous pouvez voir parfaitement, une maison de ville en bord de mer, toujours entourée de sa pinède et de son bosquet ...
    Emprisonné par le bâtiment construit, très haut et celui qu'ils ont l'intention de construire ... beaucoup plus haut que celui construit.
    Jugez par vous-mêmes ...

    A Calpe, ils se sont noyés, les ont forcés à vendre, de cette façon.
    Aujourd'hui jusqu'en 2021, nous continuerons de nous livrer à quelque chose d'aussi indigne, irrespectueux, irresponsable,
    dans un pays comme le nôtre?
    Comment nous appellent-ils, SCORIA ...?

    LES PHOTOS NE SEMBLENT PAS ÊTRE PUBLIÉES JE NE PEUX PAS COMPRENDRE POURQUOI.

  2. Carol dit:

    https://www.informacion.es/marina-alta/2021/02/10/talan-xabia-pinos-protegidos-ver-34373585.html

    Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour économiser le peu qu'il nous reste dans toute la Costa Blanca, dans ce cas ... ce qui a été construit dans les années 60 aujourd'hui est multiplié par des millions de fois ... je peux plus que le démontrer en envoyant des images ...

    Il aurait dû être protégé et le peu qu'il nous reste, ils le détruisent encore plus devant notre nez, sans que personne ne fasse quoi que ce soit ... les étrangers et / ou les riches sont ouvertement autorisés à le détruire sans pitié.

    Il faut aujourd'hui donner du travail à l'égrenage et / ou démolir tout ce qui a été mal fait et surtout comme ce cas, tout laisser tel qu'il était en son temps:
    Calpe, les Cumbres del Sol, Javea, Denia, etc., des lieux qui devraient être protégés POUR TOUJOURS en tant que PATRIMOINE DE L'HUMANITÉ et expulser du pays les responsables et tous leurs descendants et les laisser en ruine pour tant d'indignité et d'audace.

    Quel genre de lois et de justice avons-nous dans cette communauté valencienne?

    Il est très important de faire passer ceci et que cela atteigne le monde entier et que l'on sache qui et ce qui se fait ici.

    C'est la responsabilité de TOD @ S
    Il est inutile pour un combattant de rester seul.

    N'arrêtez pas de le passer et laissez les autres le passer, la responsabilité est à tous


36.683
4.284
11.078
2.130