Dénia.com
Rechercher

L'hôtellerie fermera complètement dans la Communauté valencienne

19 de janvier de 2021 - 14: 31

Selon la télévision publique À Punt, la réunion interdépartementale de la Generalitat qui se tient actuellement aurait décidé de la fermeture complète de l'industrie hôtelière dans toute la Communauté valencienne.

Il reste encore à Puig de le rendre officiel, ce qui sera dans les prochaines minutes lorsque la conférence de presse commencera, mais il semble que l'industrie hôtelière ait compté les heures. Afin d'abaisser la courbe de croissance de la Communauté, le gouvernement devrait augmenter toutes les restrictions, et peut également augmenter le couvre-feu pour qu'il commence à 20h00, de la même manière qu'il puisse modifier les limites de plusieurs communes. .

Commentaires 5
  1. Cesar Pino Dominguez dit:

    Concernant le commentaire de JOSE. Je suis convaincu que les politiciens ne font rien de plus que de se mettre en marche. Cela changerait sûrement si à la tête des ministères correspondants se trouvaient des personnes «du syndicat» dûment connues et avec, si possible, des liens politiques dûment vérifiés et indépendants.
    Cela dit, et en tant que retraité, corrigez José pour lui dire que je suis très préoccupé par tout cela. Cette dérive nuit grandement à tous les Espagnols et leur rétablissement restera à voir si les directives ne sont pas prises avec le sérieux requis et nous nous consacrons à résoudre le problème. problèmes de l’année en cours 2.021.
    Bonjour et prenez soin de tout le monde. S'il vous plait.

  2. Jose dit:

    Ces décisions sont politiques et pas du tout hygiéniques car il a été plus que démontré que les mesures restrictives de fermetures d'entreprises et autres restrictions font que les records quotidiens d'infections sont encore plus battus que lorsqu'aucune mesure de masque ou aucune restriction n'a été prise. Quelle naïveté de ces politiciens et de ces gens qui pensent que c'est la faute des gens que l'on s'infecte…. Nous devons supposer après 3 an d'expérience que chacun de nous va l'attraper.
    Les gens pauvres de l'hospitalité et autres entreprises qui les plongent dans la pauvreté ces politiciens qui de leur salaire assuré dans leurs chaises se permettent le luxe de prendre ces mesures pour bien paraître avec leurs électeurs qui acceptent ces fermetures, pour la plupart des retraités, des politiciens et fonctionnaire bien sûr puisqu'à la fin du mois ils ont le salaire garanti. Mais le reste des citoyens qui leur donnent ...

    • Mike août dit:

      Je suis totalement d'accord. Les restrictions ne fonctionnent probablement pas contre le virus. Mais le mensonge continue et la classe moyenne est détruite sans raison sanitaire, c'est très clair.

    • Anon dit:

      Au contraire, les restrictions ne suffisent pas. L'Espagne est capitaliste avant tout et le moyen d'augmenter les chiffres de ses comptes est de la garder ouverte autant que possible.
      Il n'est pas difficile de voir que sans contact avec les personnes infectées, vous ne pouvez pas vous infecter.
      Faites des recherches sur la grippe espagnole de 1918 qui était presque la même que maintenant, et elle a tué 50.000.000 XNUMX XNUMX de personnes avec la population mondiale la moitié de celle d'aujourd'hui. Vous verrez que l'important est de survivre. L'argent n'est pas important si vous êtes mort.
      Dans l'ensemble, les politiciens, en sécurité chez eux avec des vaccins, ne se soucient pas de qui vous êtes si vous mourez parce qu'en fin de compte, nous ne sommes que des chiffres aussi.

    • Ignacio dit:

      Je suis d'accord sur la décision politique, mais je ne suis pas d'accord pour désigner les retraités pauvres et les mettre dans le même paquet que les politiciens. Les retraités méritent le respect, ils ont travaillé dur pour avoir le pays que nous avons, les politiciens travaillent dur pour ne garantir que leurs privilèges. Quant à la destruction de la classe moyenne, ici il n'y a pas de classe moyenne, de classe professionnelle qualifiée avec leurs entreprises respectives, ici les conditions de leur épanouissement n'ont jamais été permises. Ce qui est détruit est la seule chose qui a permis au tourisme, aux services touristiques, à la construction et à la spéculation immobilière d'exister. Donc, si vous détruisez cela, il ne reste plus rien.


36.640
4.281
11.046
2.130