Dénia.com
Rechercher

L'hospitalité et l'abîme des restrictions: renouveler ou fermer

21 de janvier de 2021 - 15: 22

Triste journée pour les hôteliers dianenses qui, pour la première fois en 2021, sont contraints de baisser les stores de leurs établissements en raison de l'avancée de la pandémie de coronavirus. Et, bien sûr, aussi pour les piétons qui ont parcouru des rues qui montraient une image rarement vue. Une image sombre.

Aujourd'hui, les nouvelles restrictions édictées par le gouvernement valencien et affectant l'ensemble de la communauté sont entrées en vigueur. Mais ils sont surtout en deuil avec le secteur de l'hôtellerie, à qui aucune concession de temps n'a été accordée. Fermeture complète, sans demi-mesures.

Bien sûr, leur offrir la possibilité de continuer à travailler avec des services de livraison à domicile ou de collecte, c'est pourquoi nombre de ces lieux ont été contraints de se réinventer, quand ils ont pu, démarrer ces nouveaux projets. Un nouvel effort qui s'impose à l'industrie hôtelière pour apporter la restauration à domicile malgré le fait que, paradoxalement, avec la fermeture, la Generalitat cherche à minimiser les contacts sociaux, car les réunions à domicile sont à l'origine de la plupart des infections dans le pays. zone.

Commentaires 3
  1. Aldebaran dit:

    Les politiciens mondialistes veulent notre ruine et avec cela nous dépendons d'eux appauvris et de ne pas parler, d'être en désaccord. Toute cette répression vendue comme je veux te sauver ... oui de toi-même, de ta liberté et de ta pensée. Ouais je les mets tous en disant la même chose, sans débats, tous dans le même parti pris, si ce n'est pas une dictature et avec un couvre-feu, une autocensure, des amendes et des accusations sociales.

  2. Charlotte dit:

    Fermeture de bars, restaurants et hôtels
    c'est une action gouvernementale planifiée. Cela fait partie de la grande réinitialisation. L'industrie de l'hôtellerie peut alors être prise en charge par les mondialistes pour un prix avantageux. Le soi-disant virus est une excuse utilisée.

  3. Jose dit:

    Le blâme pour tout cela n'est pas le virus mais l'ignorance du peuple pour avoir permis aux politiciens de ruiner une société entière de cette manière. Eux, avec leurs salaires garantis à la fin du mois, se soucient peu des conséquences de leurs mesures inutiles, qui ne sont faites que pour qu'on ne leur dise pas qu'ils n'ont rien fait et qu'ils perdent des voix.
    Dommage de la société détruite par les politiciens. Il est temps de survivre comme chacun peut et surtout d'arrêter de croire aux politiciens et à leurs propos insensés


36.637
4.274
10.968
2.120