Dénia.com
Rechercher

La Generalitat envoie un message de tranquillité et de sécurité juridique aux conseils municipaux sur la situation actuelle de Pativel

22 de février de 2021 - 14: 59

La Generalitat a transféré aux municipalités de la côte de la Communauté valencienne "un message de tranquillité et de sécurité juridique" sobre la situation actuelle de Pativel, comme expliqué ce lundi par le ministre de la Politique territoriale, des Travaux publics et de la Mobilité, Arcadi Espagne.

Ainsi, le responsable de la politique territoriale a insisté pour que les habitants de la communes de la côte valencienne touchées par Pativel "ils doivent rester calmes face aux éventuels intérêts de tiers dans ces domaines ".

"Pour lui -le ministre a continué-, une note explicative sera envoyée par le Ministère afin que les corporations municipales aient à jour des informations sur Pativel ", après la décision de la Cour supérieure de justice de la Communauté valencienne du 11 février.

"Pativel est un instrument de protection et de gestion de notre littoral fondamental", a reflété l'Espagne, qui a rappelé que la décision du tribunal "Il n'entre pas dans le fond du plan mais ne traite que des questions formelles et, par conséquent, il fera appel en cassation".

Selon le ministre, "Le Plan et tous les règlements qu'il comprend restent en vigueur et notre plages et le littoral sont protégés parce que la sentence n’est pas définitive, et ce ne sera pas avant que le tribunal ne se prononce sur notre appel ".

"La protection et la gestion sont à la base de Pativel puisque, avec elle, notre littoral, nos plages et nos côtes sont protégés, et notre patrimoine culturel et économique est préservé", a affirmé Arcadi Espagne. "En prenant soin de ces lieux, notre culture est encouragée et la création d'emplois de qualité est encouragée".

"Par ailleurs, en matière d'aménagement du territoire, Pativel autorise la réalisation de certaines activités sur le littoral sous un régime transitoire, renforçant et garantissant ainsi un espace de coexistence et de nature sur nos côtes", a conclu le ministre.

Laisser un commentaire

    36.672
    4.285
    11.068
    2.130