Dénia.com
Rechercher

Cs avertit que lorsque des personnes non autorisées accèdent à la vaccination de la résidence, les restrictions ont également été violées et demande d'ouvrir une enquête

01 de février de 2021 - 15: 24

Le groupe municipal Citoyens du conseil municipal a demandé l'inscription à l'entrée, l'appel urgent du conseil municipal de La Residencia Santa Llúcia avec un seul point à l'ordre du jour, l'enquête sur une éventuelle violation des protocoles COVID établie à la suite de la l'épidémie a souffert en janvier.

Le conseiller pour les citoyens et membre du Consell Estefanía Schwamb a indiqué que «Comme il a été confirmé que des personnes à l'extérieur de la résidence Santa Llúcia ont accédé aux locaux, et comme elle a été maintenue confinée en raison de l'épidémie de COVID survenue début janvier, nous devons rechercher si les mesures adoptées à cette seule fin n'ont pas été respectées. protéger les résidents âgés, et cela inclut des restrictions à la mobilité et aux visites, qui, comme cela a été démontré, n'ont pas été remplies par des personnes extérieures à la résidence, sans savoir si elles étaient positives pour le COVID ou non ".

Le maire d'Orange a également souligné que "Il faut savoir si les personnes âgées qui se trouvent là-bas ont été mises en danger, depuis l'effort de plusieurs mois, il semblerait qu'elle ait été jetée en un mois, avec l'épidémie susmentionnée et l'accès de personnes non autorisées". Il faut se rappeler qu'en raison de l'épidémie de COVID qui a touché 22 résidents et 7 travailleurs, elle a forcé toutes les personnes infectées à être déplacées vers une zone spécifique et maintenues dans leurs chambres en mode confinement.

Susana Mut, porte-parole du groupe municipal, a fait remarquer que «Nous ne voulons pas de la liste des personnes qui ont accédé à la Résidence de manière irrégulière. Nous voulons savoir quel type de protocole leur a été appliqué et comment ils ont accédé aux installations, avec qui ils ont été en contact et si la santé des résidents a été mise en danger ". De plus, il a indiqué que "Nous exigerons que les doses utilisées pour vacciner les personnes à l'extérieur de la résidence avec les doses restantes des résidents et des travailleurs infectés, nous assurerons qu'elles seront prises en compte pour leur vaccination en même temps qu'elles recevront un congé médical et pourront être fournies".

Commentaire 1
  1. Joseph dit:

    La conseillère a déjà démissionné en raison de son erreur. Laisse la tranquille

    Ce que vous devez faire est de persécuter le personnel de santé qui administre les vaccins de manière irrégulière car ils sont encore plus coupables de les avoir administrés en sachant que ces personnes ne sont pas des groupes à risque et qu'elles n'ont pas à se faire vacciner


36.634
4.281
11.045
2.120