Dénia.com
Rechercher

L'AEHTMA se démarque des hôteliers qui appellent à violer les restrictions et demandent à se conformer aux règles établies

10 de février de 2021 - 13: 21

Devant l'appel lancé par un groupe d'hôteliers de Castellón à enfreindre la loi en ouvrant leurs établissements contre l'interdiction légale actuelle, l'AEHTMA a voulu se distancier de cette initiative et a recommandé à tous les hommes d'affaires du secteur de la Marina Alta de s'y conformer avec les règles établies, "autant que cela puisse paraître injuste".

"Depuis le début de la pandémie, il y a près d'un an, nous défendons les intérêts de l'hôtellerie sur tous les fronts. Au niveau institutionnel, des médias et par des concentrations et des manifestations dans la rue; mais toujours dans le cadre d'une légalité plus stricte" , précisent-ils de l'association. «Nous avons organisé et assisté à des manifestations et autres manifestations de protestation au« niveau de la rue »dans nos villes de Castellón, Valence, Alicante et Madrid».

L'AEHTMA rappelle qu'elle continue de lutter pour un traitement équitable de l'industrie hôtelière, considérant que ce secteur est le plus touché par les décisions de restrictions et de fermetures imposées par les gouvernements. "Nous avons été injustement identifiés comme causant des infections plus importantes alors qu'il n'y a aucune preuve scientifique pour le prouver". De plus, ils poursuivent un plan de sauvetage qui permet au secteur de survivre à cette situation. «Ce Plan n'a pas atteint toute l'étendue nécessaire à son objectif, qui n'est autre que d'aider toutes les entreprises à faire face à cette crise, à continuer à créer de la richesse et à créer des emplois», soulignent-ils auprès de l'AEHTMA.

Ils insistent sur le fait qu'ils continueront de réclamer ces mesures et d'autres, mais qu'ils le feront dans le cadre de la loi. L'association considère que le contraire, en retirant les revendications du cadre juridique, ne peut qu'aggraver la situation et générer des conflits sociaux "totalement irresponsable". "En tant qu'employeur, nous ne recommanderons jamais à nos associés de se tenir en dehors de la loi et dans des positions d'insubordination, ce qui pourrait entraîner de graves conséquences juridiques".

"Nous appelons l'ensemble du secteur à continuer de lutter pour cela dans le cadre de la loi, avec tous les outils qu'un État démocratique et la loi fournissent".

Laisser un commentaire

    36.632
    4.278
    11.011
    2.120